Déco : 3 principales raisons d’adopter le style industriel

style-factory-industriel

La déco industrielle a le vent en poupe. On l’aime pour diverses raisons quoique les amoureux fous du style ne trouvent parfois pas les mots pour expliquer leur penchant. Voici 3 raisons principales qui amènent les adeptes de l’esprit factory à donner un air d’atelier à leur intérieur.

Du mobilier robuste

Pour comprendre cette caractéristique de la déco propre à un loft new-yorkais, il faut revenir plusieurs années en arrière. Le style industriel a vu le jour après l’abandon des usines victimes du dépôt de bilan de leurs gérants. L’idée de transformer les locaux en ateliers d’artiste, puis en habitations, ne serait-ce que provisoirement, vint à la tête de certaines personnes. Le décor formé d’armoires sans chichis affichant une série de casiers, les tabourets et les chaises au poids plume, faciles à déplacer, etc. inspirent les designers. Les larges tables de travail à la base massive ne risquèrent pas de se déplacer même si les ouvriers leur imposaient toutes leurs forces en vaquant à leurs activités manipulatoires des machines. C’est ainsi que la robustesse devient aujourd’hui un qualificatif qui définit un meuble usine spécifique au style industriel. Ce type de meuble trône de nos jours dans la salle à manger ou sert de plan de travail dans une vaste cuisine industrielle.

Le fonctionnel privilégié

C’est sans doute trop dire si l’on affirme qu’on délaisse l’esthétisme pour privilégier le côté fonctionnel, et pourtant, c’est bien le cas… ou presque, et cela fait la différence. C’est justement cet esprit qui crée le style. Le plancher vieilli de la cuisine industrielle ne laisse rien apparaître si la cuisinière vient à renverser par hasard sa sauce par terre, parce que la tache se fond parmi les motifs du revêtement du sol. La chaise est conçue légère pour rendre facile son déplacement dans le triangle d’activité. La lampe de bureau est articulée afin de faciliter son réglage pendant qu’on travaille, et ceci, quelle que soit sa position sur la table de travail. Après avoir utilisé la petite échelle à six marches des années auparavant, et qu’aujourd’hui, il prend de la place sans aucune utilité dans la cour, autant la rentrer dans la chambre et la poser au chevet du lit, contre le mur, juste derrière la table de nuit, pour compléter la mission de cette dernière. Pour quoi faire ? – Pour suspendre la lampe baladeuse ainsi que les autres objets dont on doit se débarrasser avant de se coucher. Citons entre autres la montre de Monsieur, l’énorme collier de perles de Madame, et même les vêtements.

Une tendance qui ne coûte pas cher

Chaque meuble, chaque objet, chaque détail d’agencement d’une pièce aménagée à la manière d’un loft new-yorkais est conçu et disposé de façon ingénieuse. Certes, on peut chiner chez les brocantes pour trouver ce qu’il faut pour équiper la maison, mais ce n’est pas obligatoire. On peut très bien récupérer la vieille commode de ses parents et y passer quelques coups de vernis après l’avoir nettoyé au papier verre. Ce n’est pas grave si le meuble présente des traces d’écaillé. Cela fait le charme du meuble. Le vieux fût métallique de la cave peut être transformé en une étagère créative malgré ses courbes irrégulières causées par sa vétusté. C’est cela, le style industriel !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *