Peindre son plafond, quelques conseils

L’envie vous vient de donner une touche de neuf chez vous. Opter pour la repeinte de votre plafond est une bonne option. Cette partie de notre maison est souvent tachée, salie ou tout simplement jaunie avec le temps. Malgré ce que l’on peut penser, repeindre son plafond n’est pas si difficile. Il suffit d’adopter la bonne technique, utiliser les bons matériaux et avoir de la volonté.

Préparer le support

Avant de procéder à la peinture, il faut savoir préparer le support à peindre. Cette étape est indispensable à la réussite de votre travail. Le support doit être propre et sec. Il faut surtout insister sur les coins. Si vous prévoyez de peindre un plafond neuf, il faut appliquer une sous-couche 24 heures avant la peinture finale. Cette longue pause permettra à la sous-couche d’être bien sèche.

Sur un plafond qui a gardé son bon état, il ne suffit que de bien dépoussiérer. En revanche, dans le cas d’une rénovation plus poussée, il faut vérifier que la surface à peindre n’est pas farineuse. Pour faire le test, essuyez le support avec la paume de votre main. Si votre main blanchit, le support est donc farinant. Dans ce cas, il faut l’essuyer avec un linge humide. Laissez-le se sécher puis recommencez l’opération jusqu’à l’obtention d’un plafond non farineux. Appliquez par la suite la sous-couche avant de peindre dans la couleur de votre choix.

Sur un plafond taché, jauni ou sale, il faut vous assurer que ces imperfections ne soient pas liées à un dégât comme l’humidité ou une fuite d’eau quelque part. S’il s’agit bien d’un dégât d’eaux, il faut que le support soit totalement sec, que le problème de fuite soit réglé avant de procéder à la pose de la sous-couche. Sur une surface fissurée ou écaillée, éliminez avant tout les écailles et autres parties non adhérentes. Une spatule ou une brosse fera l’affaire. Les fissures doivent être rebouchées. Après la sous-couche, appliquez la peinture.

Appliquer la peinture

Arrivé à ce stade, déposez des bandes de masquages sur les zones à ne pas peindre. Puis, veillez à bien mélanger la peinture avec une spatule plate. Placez la grille dans le bac et commencez à peindre la corniche ou les coins avec un pinceau à bout rond. Poursuivez avec un rouleau en peignant par carrée de 1m x 1m. De cette manière, vous êtes sûr de ne pas oublier une partie.

Retirez ensuite les bandes de masquage pendant que la peinture est encore humide. Certaines fois, le plafond repeint a besoin d’une deuxième couche. À vous de voir si cela est nécessaire dans votre cas. N’oubliez pas d’attendre au moins 24 heures avant l’application de cette dernière. Une fois cette étape franchie, on peut dire que vous savez comment peindre un plafond à la perfection.

Petite astuce dans le domaine de la peinture. Pour agrandir une pièce, pourquoi ne pas jouer sur les couleurs. Avoir une couleur de plafond plus claire fait que les murs créent un sentiment de grandeur. À vous de jouer et d’utiliser votre imagination.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *