Passé guerrier du Staffordshire Américain

Le Staffordshire Américain est un chien dont l’histoire est souvent liée à la violence, surtout créée par les hommes.

Des origines nébuleuses

Les origines connues du Staffordshire Américain remontent au XVIIIème siècle. Ces ancêtres étaient des bulldogs. Des machines de combat affectionné par les anglais. Mais plus loin encore dans le passé, elles étaient aussi réservées au combat avec des taureaux. Il suffit d’imaginer le niveau de sauvagerie et de goût du sang des éleveurs de l’époque. Aujourd’hui toutes les ligues de protection des animaux crieraient au meurtre si jamais ces pratiques se renouvelaient. Le bulldog est lié à l’évolution du rapport des éleveurs européens à la race canine. Une histoire où le sang et la tragédie animale se sont fondus dans les loisirs couleur de sang des propriétaires.

En fait, le bulldog est une race très ancienne. Elle remonterait du temps des grandes armées romaines. Chien de type molosse, les bêtes de cette époque très lointaine étaient énorme. Au contraire de ce qui se trouve aujourd’hui. De véritables animaux de guerre, car les soldats romains étaient souvent envoyés dans les confins du globe pour assurer l’hégémonie impériale. Féroce aux combats, l’animal supporte aussi toutes les conditions climatiques. Allié incontournable, le bulldog a légué ses gènes de combattant au Amstaff, l’autre appellation de l’ American Staffordshire. Pour ce dernier, la taille a été un peu moins marquée.

L’évolution du Staffordshire Américain

Si le bulldog a été une des races d’origine du Staffordshire Américain, les terriers étaient aussi de la partie. Croisée avec le bulldog, cette race est surtout reconnue pour son agilité. A partir des portées issues du mariage de ces deux toutous, des éleveurs anglais ont ensuite introduit l’ Old English White Terrier. Et ce dernier croisement donna la race des Bull Terrier. Elle se rapproche le plus de l’ American Staffordshire Terrier. Les qualités physiques du Bull Terrier lui ont valu un passé tout aussi tragique que celui des bulldogs. Les anglais l’a même fait combattre contre les ours, le plaisir de le voir s’entretuer avec des taureaux ne suffisait sans doute plus. Les combats étaient terribles.

Quelques éleveurs anglais ont ensuite immigrés aux États-Unis, quelques uns ont emmené le Bull Terrier avec eux. La race a évolué en ces lieux pour donner la version Amstaff. L’utilisation s’est un peu déclinée. L’ American Staffordshire Terrier a été de plus en plus utilisé pour la chasse, la garde des troupeaux et des habitations. Les plus chanceux pouvaient donc couler des jours heureux auprès de maîtres plus consciencieux. C’est le Pit bull, un cousin de l’ Amstaff qui était devenu le chouchou des combats de chien. Mais le caractère courageux et tenace des ancêtres est resté dans les gênes. C’est pour cela que son élevage est plutôt réservé aux connaisseurs.

Éducation précoce

Selon la légende, il y aurait des races inconnues, ou que les éleveurs d’antan n’ont pas révélé, qui composent l’ Amstaff. Pour le moment, des recherches génétiques n’ont pas encore réussi à confirmer cela. Le dressage de ce chien, de par son passé, doit être fait dès son plus jeune âge. Sans cela, il risque de jouer les dominants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *