Madagascar et son charme exceptionnel

Madagascar est une île aux décors naturels enchanteurs qui fait chavirer les voyageurs de la planète. Chaque année, cette destination reçoit la visite de plusieurs milliers de vacanciers. En 2017, par exemple, entre les mois de janvier et d’avril, le pays a accueilli près de 83 511 routards. Cette contrée possèdede nombreuses attractions touristiques variées. Parmi les adresses incontournables du territoire, il y a notamment le parc national de Masoala qui est classé UNESCO depuis 2007. Ce site,créé en 1997, intéresse particulièrement les botanistes en herbe, car il est recouvert d’une immense forêt primaire qui s’étend sur environ 2 300 km². Dans cette grande végétation, on a recensé une multitude de plantes endémiques, dont le Nepenthesmasoalensis. Il s’agit d’une plante carnivore. À titre d’information, il a également une partie marine qui abrite de magnifiques récifs coralliens. En explorant cette zone entre juillet et septembre, les aventuriers pourront observer des baleines à bosses, des grands dauphins, des baleines franches, des tortues marines et parfois même des dugongs. Par ailleurs, pour se rendre dans ce beau sanctuaire sauvage, les globe-trotters ont la possibilité d’embarquer dans un bateau à Maroantsetra.

Visite du site de Marojejy

Pour la suite de leur voyage en Afrique, les vacanciers sont invités à découvrir le parc national de Marojejy. Ce dernier est localisé dans le nord du pays et est accessible via la ville de Sambava. Tout comme le site de Masoala, celui-ci fait partie du patrimoine mondial de l’UNESCO. Il est aussi riche en biodiversité. Pour la petite anecdote, la réserve doit son nom à une montagne qu’elle abrite.Une visite dans cette aire protégée est faisable à n’importe quelle période de l’année et les nouveaux-venus doivent payer un ticket d’entrée au bureau d’accueil situé au village de Manantenina. Si les routards souhaitent profiter d’un climat favorable, il est conseillé d’aller à Marojejy entre avril et mai. En outre, pour ce qui est du logement, le parc possède des campements et des lodges. Par ailleurs, pour rencontrer la faune locale et admirer les diverses espèces de plantes endémiques de la région, les bourlingueurs pourront choisir entre plusieurs circuits. Parmi les parcours à privilégier, il y a celui appelé Mantellaqui conduira les estivants au cœur des forêts primaires humides. Ces végétations constituent un refuge parfait pour des lémuriens, des amphibiens, des reptiles ainsi que des oiseaux. Les ornithologues auront, par exemple, l’occasion d’y observer des spécimens comme l’Eurycère de Prévost ou encore le Coua bleu.

Diego-Suarez et ses merveilles naturelles

Mis à part la découverte des parcs nationaux de Masoala et de Marojejy, un voyage à Madagascar permettra aux aventuriers de visiter d’autres endroits touristiques. Avant de retournerdans leur pays d’origine, les vacanciers sont invités à aller à Diego-Suarez. Dans cette ville côtière du nord du territoire, de nombreux points d’intérêt méritent un petit détour. Parmi les lieux à ne surtout pas manquer, il y a notamment les 3 baies qui sont la baie des Sakalava, la baie des pigeons et la baies des dunes. Cette dernière, par exemple, esttrès appréciée par les amoureux d’activités balnéaires. Elle peut être joint,à pied, depuis le village de Ramena. En ce qui concerne les loisirs à faire, on retient, entre autres, le kitesurf, la planche à voile, la plongée sous-marine, etc. Par ailleurs, chaque mois de juillet, des tortues marines viennent sur les rivages environnant la baie des dunes pour y déposer leurs œufs. Il convient de noter que les visites sont réglementées durant cette période pour ne pas perturber les pontes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *