L’hypnose pour les enfants est-t-il utile ?

hypnose_enfants

L’hypnose est une discipline à travers laquelle vous pouvez accéder à des ressources qui restent normalement inconscients et non – dit. Apprendre à gouverner son état de conscience s’est avéré utile dans de nombreux domaines, notamment médical, sportif, psychologique et professionnel.

À partir de quel âge?

Il n’existe aucune limite d’âge pour pratiquer l’hypnose avec les enfants: nous avons seulement besoin d’un canal de communication, qui peut être verbal ou non verbal.

La suggestibilité est la capacité de stimuler le subconscient à réaliser une action que notre partie consciente est incapable de le faire. Par exemple, arrêter ou réduire une douleur, mettre fin aux cauchemars et aux peurs ou simplement – pour ceux qui souffrent d’insomnie – de pouvoir s’endormir.

Nous avons déjà parlé de la question de la manipulation: l’hypnose n’est pas une manipulation, elle consiste à accompagner une personne en le tenant par la main, dans un endroit où elle souhaite (consciemment ou inconsciemment) se rendre. Un enfant nerveux et irritable parce qu’il est fatigué et incapable de dormir risque de ne pas savoir que ce qu’il veut, c’est s’endormir, mais son inconscient saura où l’emmener si nous le lui permettons de gérer la situation.

Le terme suggestibilité découle précisément de « suggérer » : l’hypno thérapeute (ou la personne elle-même en cas d’autohypnose) « suggère » au sujet des stratégies pour faire face à ses propres difficultés. Et comme toute suggestion, celle du thérapeute n’est en aucun cas contraignante. Une proposition inadéquate car – par exemple – elle contraste avec les valeurs de la personne, elle sera simplement rejetée par son inconscient.

Essayez-le avec votre enfant

Si la pratique de l’hypnose nécessite une préparation professionnelle, de nombreux outils utilisés par les professionnels peuvent être utilisés pour améliorer la communication entre parents et enfants, sinon pour les aider à surmonter certaines de leurs difficultés (blocages, peurs, agressivité, etc.).

Tout commence par l’observation et l’écoute de l’enfant. En l’observant attentivement, vous remarquerez qu’il préfère un canal sensoriel (visuel, auditif ou kinesthésique). Comment identifier ce que votre enfant utilise le plus? Simplement en observant et en écoutant l’enfant.

Si vous avez des doutes, vous pouvez essayer de proposer à votre enfant un test , tiré d’un site, une fois que vous avez identifié votre canal sensoriel privilégié, vous pouvez l’utiliser pour mieux communiquer avec lui, en utilisant les images d’un enfant visuel , le voix pour auditif , et mouvement pour kinesthésique .

C’est déjà un premier pas à synchroniser avec lui. Vous obtiendrez une meilleure connexion en utilisant un langage similaire au sien et en reproduisant ses gestes, ce qui ne signifie pas l’imiter, mais reflétant par exemple sa posture (assis sur le sol, jambes croisées, allongé sur le canapé, etc.)

Problèmes liés au sommeil

Avec l’hypnose et l’autohypnose, par exemple, il est possible d’intervenir sur tous les problèmes liés au sommeil: difficulté à s’endormir, réveils continus, cauchemars récurrents. Les interventions hypnotiques avec les enfants ou les adolescents sont généralement plus rapides que ceux destinés aux adultes et sont totalement exempts d’effets secondaires.

En travaillant avec des enfants, il est parfois possible d’impliquer activement les parents qui représentent la ressource la plus précieuse pour la réussite de l’intervention. Il est possible d’intervenir même chez les très jeunes enfants, en créant les conditions pour que votre enfant dorme bien, afin que tous les membres de la famille puissent être plus reposés et sereins.

L’hypnose peut également être un support utile pour traiter des autres troubles chez les enfants. « Cette méthode permet de prendre soin de l’enfant de manière globale, en tenant compte de ses besoins cognitifs et émotionnels.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *