Les risques pour les seniors à domicile

Les risques pour les personnes âgées à domicile

Les personnes âgées sont exposées à de nombreux risques et si les statistiques concernant ces accidents sont alarmantes, des solutions pour les limiter existent. En effet, un diagnostic du domicile et certains aménagements adaptés peuvent les réduire efficacement. Ces risques sont principalement le fait de la solitude, de la baisse des performances physiques et mentales, mais aussi du contexte social. Parmi les accidents, on peut citer la chute, les noyades, les suffocations et l’intoxication.

Le risque de chute

Les chutes accidentelles représentent la première cause de perte d’autonomie chez les plus de 65 ans, les femmes en sont les principales victimes. Ces accidents entrainent un nombre important d’hospitalisations chez les séniors qui sont davantage fragiles, pouvant laisser des séquelles physiques, psychologiques et mettre en péril le maintien à domicile.

Des données alarmantes

9 chutes accidentelles sur dix concernent les plus de 65 ans. En un an, un sénior sur trois en est victime. À cet âge, on constate une perte de souplesse et une fragilité des os, ce qui en aggrave les conséquences. 40 % des séniors victimes de chute ne peuvent plus retourner vivre chez eux. Après un premier accident, il y a 20 fois plus de chance de faire une rechute. Ce fléau constitue la première cause de décès chez cette tranche d’âge.

Limiter les risques

La chute peut être anticipée grâce à des contrôles réguliers chez le médecin, mais aussi grâce à la pratique d’activité physique adaptée. Le but est de conserver les capacités,  le sens de l’équilibre et la souplesse. Une alimentation équilibrée, riche en calcium, permettra d’éviter le surpoids et de renforcer les os. Il est important de réaménager son environnement pour faciliter le déplacement et limiter les situations périlleuses.

Points de vigilance à observer

Les facteurs à l’origine de la chute sont nombreux. Avec un aménagement adéquat de l’habitat, on peut considérablement en réduire le risque. Les points à observer sont les suivants : la présence d’obstacle dans les lieux de passage, les éléments au sol inadaptés ou mal fixés, l’éclairage, l’absence d’éléments facilitant l’équilibre, etc.

Une attention particulière doit être portée sur certaines pièces de la maison comme la chambre avec un lit adapté et des interrupteurs accessibles, la cuisine avec des ustensiles accessibles et un four à la bonne hauteur, la salle de bain avec une barre pour se tenir debout et un tapis antidérapant dans le fond de la baignoire.

Toutefois, pour garantir une assistance 24h sur 24 et se faire aider en cas d’urgence, faites appel à un spécialiste en téléassistance.

Prévenir les risques

Les programmes de prévention des chutes sont efficaces et contribuent efficacement à en réduire les dangers chez les personnes âgées. Le nombre des hospitalisations, la perte de l’autonomie se verront ainsi limités. Ces programmes où interviennent acteurs médicaux et médico-sociaux abordent le thème des stratégies de réduction des risques et mettent en avant divers facteurs.

Les facteurs à l’origine des chutes

Les facteurs de risques à prendre en considération sont ceux qui sont inhérents à l’état de santé de la personne âgée. Il faudra donc se poser les questions suivantes : souffre-t-elle de faiblesse musculaire ? Son alimentation est-elle adéquate ? Est-elle confrontée à des pathologies chroniques ?  Comment réagit-elle aux médicaments ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *