5 fausses croyances sur les cigarettes électroniques

5 fausses croyance

Il y a eu une augmentation significative de l’utilisation de la cigarette électronique ces dernières années, en particulier chez les adolescents, ainsi que chez les fumeurs à la recherche d’une alternative aux cigarettes traditionnelles. Afin de pallier au manque d’informations sur le sujet,  nous mettrons en exergue à travers ce guide, les fausses croyances qui se propagent sur les cigarettes électroniques.

1.      La cigarette électronique est tout à fait inoffensive et sécuritaire

Jusqu’ ici les preuves pour justifier cette affirmation sont insuffisantes. En effet, les cigarettes électroniques sont des produits du tabac non réglementés. Des études ont trouvé des produits chimiques toxiques, y compris un ingrédient utilisé dans l’antigel et le formaldéhyde dans les cigarettes électroniques. Parce qu’aucune entité compétente ne réglemente pas ces produits, il n’y a pas d’exigences concernant la divulgation des ingrédients, les étiquettes d’avertissement ou les restrictions d’accès des jeunes. Toutefois, la cigarette électronique peut être moins dangereuse que le tabac pour les fumeurs, mais elle semble cependant présenter des risques propres. Les cigarettes électroniques contournent bon nombre des risques du tabagisme pour la santé et offrent une alternative plus saine aux cigarettes et aux autres formes conventionnelles de consommation de nicotine.

2.      Les cigarettes électroniques ne contiennent pas de nicotine.

Presque toutes les cigarettes électroniques contiennent de la nicotine, toutefois, les doses peuvent varier selon les besoins du consommateur. Les jeunes sont particulièrement vulnérables à l’utilisation de cigarettes électroniques et de dispositifs de vapotage et à leurs effets. Plus une personne est jeune lorsqu’elle essaie de la nicotine, plus le risque de dépendance est grand. Le cerveau en développement est plus vulnérable aux effets des substances addictives qu’un cerveau adulte pleinement développé. De plus, la nicotine peut perturber le développement du cerveau, interférer avec le fonctionnement cognitif à long terme et augmenter le risque de divers problèmes de santé mentale et physique plus tard dans la vie. Cependant, une étude a montré des niveaux de nicotine très variés dans les cigarettes électroniques. Il est donc possible de régler ses consommations de nicotine avec la cigarette électronique voire ne pas en mettre du tout, contrairement aux tabacs traditionnels.

3.      Les cigarettes électroniques n’aident pas les fumeurs à cesser de fumer.

L’une des raisons pour laquelle de nombreux fumeurs souhaitent abandonner le tabac traditionnel pour les cigarettes électroniques est qu’ils souhaitent arrêter de fumer. Selon une étude récemment menée sur 2 groupes de fumeurs dont le premier groupe en possession d’e-cig et le second de tabac traditionnel.  Ceux qui utilisaient des cigarettes électroniques fumaient moins et étaient plus susceptibles d’arrêter de fumer que ceux du groupe témoin. Les cigarettes électroniques pourraient donc donner aux fumeurs une alternative appropriée aux cigarettes combustibles. De plus comme l’utilisation de nicotine n’est pas une obligation, la cigarette électronique peut donc être une réelle solution à l’addiction au tabac. Les cigarettes électroniques offrent donc des avantages «modestes» pour ceux qui veulent cesser de fumer, mais un «bon potentiel» pour ceux qui veulent réduire leur consommation.

4.      Les cigarettes électroniques sont compliquées et dangereuses

Contrairement aux tabacs traditionnels qui nécessitent l’usage de feu, les cigarettes électroniques présentent moins de risques d’accident et sont plus faciles à utiliser. Vous ne vous souciez jamais d’égarer votre briquet ou vos allumettes si vous fumez une cigarette électronique puisqu’il n’y a rien à allumer pour commencer à vaper. Au lieu de cela, les cigarettes électroniques fonctionnent sur une batterie au lithium; chacun contient également une chambre de vaporisation et une cartouche remplie de liquide. Lorsque vous utilisez votre e-cigarette comme une cigarette ordinaire, la batterie alimente l’appareil pour chauffer le liquide et le vaporiser. Du fait qu’il n’y a aucun contact avec le feu, les cigarettes électroniques ne brûlent pas de tabac, il n’y a pas de fumée, pas de monoxyde de carbone et pas d’odeur; ce que vous inspirez est tout juste de la vapeur.

5.      Passer du tabac traditionnel à la cigarette électronique coûte cher

Récemment, on a prétendu que les cigarettes électroniques étaient une habitude plus coûteuse que fumer des cigarettes ordinaires. En fait, une étude récente réalisée par un expert a supposément montré que dans trois pays différents, les cigarettes électroniques sont effectivement moins chères que leurs prédécesseurs combustibles. Des adeptes de vaping seront probablement d’accord. Malgré le fait qu’il y ait beaucoup d’argent à dépenser pour les e-cigarettes et leurs accessoires vaping : entre les mods vape haute puissance et les e-liquides premiums, il existe plusieurs façons de dépenser facilement une petite somme sur les fournitures de vapotage, mais cela signifie-t-il qu’elles sont vraiment plus chères que la cigarette combustible elle-même? La réponse est négative. En effet, outre le matériel de démarrage nécessaire pour débuter dans le vaping, la cigarette électronique est largement moins chère, en sachant que le prix des accessoires et autres composants (e-liquide, …) n’équivaut même pas au prix de l’achat d’un paquet de cigarettes. Pour ceux qui ont du mal à trouver les bons produits, il existe des e-cig de qualité sur vapoclope.fr, qui est un grand fournisseur de renom. De plus les achats se font rarement puisque 1 cartouche de jus de vape peut durer jusqu’à 3 fois plus qu’un paquet de cigarettes traditionnelles.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *